Créations sonores participatives

Enregistreurs en main, on part récolter les sons du monde qui nous entoure : bruits, voix, ambiances, mais aussi des sons que l’on fabrique soi-même à partir d’objets du quotidien. Se mettre en posture d’écoute, tendre l’oreille comme le microphone pour entendre et enregistrer les sons les plus infimes, les plus anodins.

A partir de cette pêche sonore, à la fois ludique et expérimentale, l’oreille grande ouverte on sélectionne les sons afin d’en saisir leur grain, leur vibration singulière, d’en extraire des fragments, puis, comme le ferait un sculpteur avec sa terre, les tailler, les modeler, les transformer, les assembler en composant de petites formes sonores et poétiques à la lisière entre l’art radiophonique et musical.

enregistrement

Une composition sonore électroacoustique que l’on peut jouer aussi en improvisation live en utilisant des contrôleurs midi, et qui peut donner lieu à un concert.

impro3

2019

“Pinocchio, dans le ventre de la baleine”
Création sonore réalisée avec une classe de l’école Bergson (Nantes), inspirée du conte lyrique les Aventures de Pinocchio
Production : Stereolux, Angers Nantes Opéra, R&D

“Voyages sonores”
Créations sonores réalisées avec des classes de collégiens de Loire-Atlantique inspirées du spectacle Le Voyage superSONique de la Cie Inouïe
Production : La Soufflerie, Musique et Danse en Loire-Atlantique (MDLA), R&D

“Le monde des monstres”
Création sonore avec des classes de CP, Angers
Production : Ville d’Angers, R&D

Extrait : Dragon feu

2018

“Les rêves d’Agathe”
Création sonore avec les élèves de CM1-CM2 des écoles primaires
de Langon sur Vilaine
Production : Festival Bordures, Langon sur Vilaine (35)
Diffusion dans la Chapelle classée Sainte Agathe, Festival Bordures, Langon sur Vilaine http://www.bordures.bzh/

Une pièce sonore à la lisière entre art radiophonique et musique électroacoustique, inspirée des songes de la mystérieuse Vénus qui orne la fresque de la chapelle Sainte-Agathe, et des légendes du village de Langon.

A Langon sur Vilaine, on raconte que des demoiselles qui sont allées danser sur la lande au lieu d’aller aux vêpres ont été transformées en pierres.
Tendre l’oreille et le micro – à l’écoute des pierres.

30222142_243708849508067_816658885686329344_n

“Essaimer les étoiles”
Création électroacoustique réalisée avec des collégiens du collège
Rosa Parks de Nantes, en collaboration avec la compositrice Carla Pallone dans le cadre d’une Classe Culturelle Numérique menée par l’écrivain Eric Pessan
Production : Stereolux

Performance « Radio bruitiste et sauvage »
avec des lycéens d’un lycée professionnel à Guebwiller (68), en collaboration avec la compositrice Aline Pénitot
Production : Le CCR (Centre Culturel de Rencontre) les Dominicains de Haute Alsace

2016-2018

“Geste sonore et chorégraphique”
Réalisation d’une pièce sonore et concert électroacoustique live.
Création chorégraphique et sonore, menée avec la chorégraphe Pauline Tremblay
Dans le cadre d’une résidence territoriale en milieu scolaire à l’école Voltaire de Montreuil (93) avec les Instants Chavirés
Production : la DRAC Ile-De-France, la Ville de Montreuil, les Instants Chavirés, l’Ecole Voltaire, R&D, la Fondation de France

2017

Création partagée intergénérationnelle avec des enfants d’une Maison de quartier et des personnes âgées d’un EPHAD à Saint-Denis (93), menée avec la chorégraphe Pauline Tremblay – 2017

Des enfants d’une maison de quartier rencontrent des personnes âgées d’une maison de retraite. Une rue simplement les sépare. A partir d’une immersion chorégraphique et sonore basée sur l’écoute de toutes petites choses et de mouvements même infimes, les enfants et les personnes âgées partagent un moment commun et se rencontrent.

Paroles et gestes laissent alors place à l’émotion : ” J’aime qu’on me prenne par les épaules, et qu’on m’enferme dans une étreinte. Chaque fois qu’y a ce geste-là c’est un peu si je retournais en enfance”
Juliette

Projet coordonné par Pauline Tremblay et co-produit par l’association Rue de la danse et  la Ville de Saint Denis, au sein de la Maison de quartier Romain Rolland et de l’EHPAD le Laurier Noble – quartier Jolliot Curie à Saint Denis
Création partagée soutenue par la Ville de Saint Denis

DSC_0225

 

” Je n’ai jamais pensé vivre ça dans ma vie.
Voir autant d’amour éclore”.
Juliette, 90 ans

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s