Résidence territoriale en milieu scolaire avec les Instants Chavirés (2016 – 2018)

_DSC0463

Artiste en résidence territoriale à l’école élémentaire Voltaire (Montreuil) – en partenariat avec les Instants Chavirés

Financé par la DRAC Ile de France, la Ville de Montreuil, la Fondation de France, Les Instants Chavirés, l’école Voltaire

Année scolaire 2016-2017


La résidence dans l’école élémentaire Voltaire prend la forme d’un parcours artistique sur le territoire de Montreuil, proposé et partagé avec les élèves, les enseignants mais aussi avec les familles lors des restitutions de fin d’année

Aude Rabillon a mené tout au long de l’année un travail autour de l’écoute sur le territoire du bas Montreuil : séance de “cinéma pour l’oreille”, ateliers de pratique artistique, et de création partagée.

L’objectif principal est de faire découvrir la musique acousmatique (cinéma pour l’oreille) aux élèves en les plaçant en position de musiciens, de compositeurs, d’auditeurs et  d’interprètes, et cela, au travers d’une large période de création, qui a abouti à la réalisation d’un CD, d’une diffusion et d’un concert en public.

Les élèves de deux classes de CM1 de l’école Voltaire ont ainsi créé un conte sonore : de l’enregistrement au montage ils ont suivi toutes les étapes de la création, et ont présenté leur composition au Théâtre Berthelot de Montreuil le 19 juin 2017.

La troisième classe de CM1 a proposé un concert de musique électroacoustique en improvisation : sur des outils professionnels ils se sont ré-approprié la banque de son des deux premières classes pour réinterpréter en live leur propre conte sonore.

Créations sonores en écoute en ligne sur la R22/Tout Monde

instants-chavires-34595nb.jpg

Raconter une histoire par le son

Il s’agit ici de créer un conte sonore – un conte pour les oreilles, une histoire que l’on raconte avec des sons plus qu’avec des mots, de l’écriture à sa réalisation. Sont proposées une traversée dans l’imaginaire et une exploration du pouvoir que revêt le sonore (puissance narrative et source d’imaginaire). Le son ne sera pas tant un outil pour illustrer une histoire qu’un véritable procédé d’écriture à explorer en tant que tel, pour
aboutir à l’élaboration d’une pièce sonore électroacoustique.

En utilisant le fil narratif et les éléments propres à l’univers du conte ainsi que sa structure, les enfants créeront une composition sonore en se demandant : comment raconter une histoire par le son ?

Découvrir l’improvisation

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F100016068615729%2Fvideos%2F165745767304376%2F&show_text=0&width=560

impro-live.jpg

Développer l’écoute

Traverser les différentes étapes de création sonore tout en participant à un projet collectif a pour objectif pédagogique principal de développer l’écoute : affiner son oreille avec une sensibilisation au sonore mais aussi développer l’écoute de l’autre.

 

La fiche-projet : ÉCOUTE & CRÉATION SONORE : Résidence territoriale à l’école Voltaire : AUDE RABILLON – Les Instants Chavirés

Année scolaire 2017- 2018

LA MÉTAMORPHOSE

Création chorégraphique et sonore : explorer le lien entre geste sonore et geste chorégraphique

https://www.instantschavires.com/metamorphosecreation-choregraphique-sonoreresidence-territoriale-dartistes-a-lecole-voltaireaude-rabillon-pauline-tremblay/

Cette seconde année de résidence propose d’approfondir la mise en jeu du corps dans la production sonore et de l’élargir au champ chorégraphique. L’objectif sera d’expérimenter la relation complémentaire qui s’établit entre le son et le geste, entre la création du son et l’engagement du corps dans l’espace et le temps.

restitution-berthelot201806-DSC07533

Mise en corps, mise en jeu, mise en son

Ce projet propose un va et vient constant entre mise en corps, mise en mots et mise en sons. Le corps et le geste sont parties prenantes de la création sonore électroacoustique, de l’élaboration de la matière sonore en manipulant des objets jusqu’à la restitution en live avec l’utilisation d’interfaces midi. Fabriquer du sonore, c’est engager son corps. En jouant avec divers matériaux mais aussi en fonction du geste choisi et de l’intention qui l’accompagne, le son produit aura des caractéristiques bien spécifiques.

Pauline Tremblay et Aude Rabillon proposent de rencontrer différents publics autour de l’idée de « métamorphose » : les élèves de l’école élémentaire Voltaire avec lesquels elles créeront un spectacle musical et chorégraphique, les habitants et élèves du Bas-Montreuil des rencontres et des séances d’écoute, ainsi que des interventions développées avec nos partenaires culturels sur la ville (CDN Nouveau Théâtre de Montreuil ; Théâtre Berthelot ; Théâtre l’Échangeur de Bagnolet).

Comment la métamorphose permet-elle d’opérer ces différentes transformations, et de traverser différents états de corps ?

Les enfants expérimenteront la façon dont le son et le geste peuvent entrer en dialogue. Comment le son peut accompagner le mouvement, et inversement, en proposer une autre interprétation et créer un contrepoint ? Comment un mouvement peut être sonorisé ? Comment un son peut devenir mouvement ?

Comment l’espace créé entre les deux ouvre à de multiples possibilités de créations et d’interprétations ?

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s